Travailler en open space

Avantages et inconvénients de travailler en open space

Le travail en open space a vu le jour aux Etats-Unis dans les années 50 et en Europe vers les années 80. Après quelques années de pratique en entreprise, on est désormais en mesure de déterminer les avantages et les inconvénients qu’il y a à travailler en open space. Suivez le guide pour les connaitre et découvrir nos astuces pour rendre cette expérience la plus agréable possible.

Le concept du travail en open space

L’open space se caractérise par un espace de travail constitué d’un plateau ouvert dénué de cloisons entre les différents bureaux, ce qui permet de gagner en surface sur l’ensemble du bâtiment d’exploitation. Les bureaux deviennent alors un ensemble réuni dans un seul et unique espace.

Le concept gagne en popularité notamment au sein des startups et s’utilise souvent comme un argument durant les entretiens d’embauche. Il faut dire que travailler en open space se présente comme une pratique "branchée", appréciée des jeunes recrues qui y voient un facteur de cohésion entre les équipes.

Le travail en open space semble être l’avenir en termes d’agencement du travail en entreprise. Il peut d’ailleurs être institué quel que soit le nombre de travailleurs composant les équipes opérationnelles d’une société.

Les avantages de travailler en open space

Découvrons maintenant des avantages à proprement parler du travail en open space. Il faut dire que les espaces dédiés au concept demandent moins d’investissement ce qui permet aux jeunes entités de gagner en rentabilité.

En effet, l’open-space permet d’optimiser l’espace au maximum et de centraliser toutes les activités sans devoir acheter d’autres locaux.

Travailler en open space implique de composer avec d’autres salariés. Cette cohabitation forcée enjoint les salariés à travailler dans un environnement calme qui favorise en même temps la collaboration.

Le travail d’équipe constitue aussi un aspect favorisé dans le concept d’open-space dans la mesure où un espace de travail décloisonné incite forcément aux contacts et aux collaborations.

C’est un bon schéma pour éviter les isolements, mais aussi pour favoriser la circulation des informations, des idées et des différents dossiers à traiter. Le travail en open space est réputé favoriser la réactivité des équipes et leur disponibilité par rapport aux enjeux à réaliser.

Travailler en open space instaure aussi nécessairement une culture d’entreprise plus ancrée, propre à la productivité et à l’engagement des salariés dans la réalisation de différents projets.

Les sentiments de hiérarchie tendent également à s’atténuer dans ce contexte Les équipes se sentent alors moins pressurisées et sont plus engagées dans la réalisation des buts de l’entreprise.

Les inconvénients de cette organisation de travail

Inversement, il ne se prête pas au secret et constitue un environnement à éviter lorsqu’une entreprise travaille dans le secret et manipule des données confidentielles ou sensibles.

Travailler en open space augmenterait aussi les risques de dépression, de déconcentration et bien d ‘autres troubles psychosociaux. Cela est dû au fait qu'il rassemble dans un même espace des personnalités souvent différentes.

Ce schéma favorise les bruits et les conflits ce qui prive les collaborateurs d’un espace personnel qui leur permettrait de se défaire des tensions. Les conflits qui peuvent naitre du travail en open space peuvent donc également être sources de stress.

Dans certaines circonstances, il donne l’impression que le salarié perd toute intimité et qu’il se trouver privé de toute autonomie dans la manière d’organiser ses tâches.

Enfin, les espaces tendent à se dépersonnaliser et ne permettent plus aux travailleurs de disposer d’une identité propre.

Cette dépersonnalisation devient encore plus marquée lorsque l’open space est réservé à certains niveaux de travailleurs en excluant la hiérarchie supérieure qui elle, continue souvent à jouir de bureaux privés.

6 astuces pour bien travailler en open space

Vous l’aurez compris, travailler en open space peut apporter beaucoup en termes de performance, mais peut aussi tuer cette dernière si le cadre n’est pas instauré dans de bonnes conditions.

D’un autre côté, il s’agit d’un concept qui est voué à s’étendre encore plus dans le futur étant donné l’économie qu’il permet pour les jeunes entreprises.

Dès lors, il devient important de trouver les astuces pour bien travailler en open space. On vous en donne ici quelques unes.

Changer d’horaires pour profiter de moments de calme

Lorsque le travail en open space est incontournable, mais que vous avez besoin de moments rien qu’à vous pour avancer dans votre travail, la solution est de changer d’horaires en arrivant plus tôt ou en partant plus tard que les autres.

De cette manière, vous bénéficierez de plages horaires qui vous font échapper aux bruits et agitations créés par vos collègues.

Travailler dans la salle de réunion

Bien que votre environnement de travail soit dominé par l’open space, vous y trouverez toujours un espace qui vous permet de vous évader et d’échapper aux autres, la salle de réunion.

En dehors des réunions, elle sera certainement inutilisée ce qui vous permet de vous y installer pour travailler tranquillement.

Le principe peut aussi s’appliquer lorsque vous devez discuter ou travailler avec un collègue. En le faisant dans la salle de réunion, vos échanges ne seront que plus fructueux et vous épargnez aussi vos autres collègues du dérangement occasionné par vos discussions.

Personnaliser son espace de travail

Le sentiment impersonnel que votre espace de travail vous inspire peut vite disparaitre grâce à quelques objets de décoration ou des accessoires qui n’appartiennent qu’à vous.

Il ne s’agit pas uniquement d’embellir votre bureau, mais aussi de vous donner une perception plus positive de votre environnement de travail. Ainsi, vous ne pourrez que gagner en bien-être et en efficacité étant donné que vous aurez plus d’entrain à la tâche.

S’isoler du bruit alentour

La meilleure façon d’échapper au bruit et aux influences des collaborateurs lorsqu’on travaille en open space est de s’isoler en bouchant ses oreilles avec des écouteurs ou un casque ou encore d’utiliser des boules de cire.

Votre casque et vous écouteurs peuvent envoyer de la musique d’ambiance, mais rien ne vous empêche de les utiliser juste pour vous isoler du bruit.

Ces dispositifs vous serviront lorsque vous êtes astreint à des deadlines rapprochés et que vous devez absolument vous concentrer.

En dehors de cette hypothèse, les utiliser trop souvent risque de susciter les commentaires de vos collaborateurs notamment lorsqu’ils se sentent écartés de votre cercle social, mais il ne tient qu’à vous de vous expliquer quant à vos besoins d’isolement.

Créer votre propre espace privé

A défaut pour votre employeur de pouvoir investir dans l’installation de cloisons entre les espaces de travail, rien ne vous empêche de créer des séparations pour vous construire votre propre cocon.

Les plantes vertes, les armoires de classement et même les cartons constituent autant d’équipements qui peuvent vous séparer de vos collègues voisins. Le tout est de les agencer de manière astucieuse, sans porter atteinte à l’esthétisme des lieux.

Il est important ici de faire preuve de mesure et de calcul, car l’idée est de vous aménager un cocon rien qu’à vous, non pas de vous barricader dans votre box de travail.

Instaurer des règles de vie

Enfin, évoluer dans un open space implique une cohabitation avec d’autres personnes qui ont des habitudes et des perceptions différentes des vôtres. Chacun doit apprendre à se respecter et pour ce faire, il est important d’instaurer des règles de vie commune.

De ce fait, rien ne vous empêche d’établir ces règles en accord avec votre groupe et ce, afin que chacun puisse évoluer dans l’open space en respectant les autres tout bénéficiant d’un minimum d’espace vital.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page