Où circuler en trottinette électrique

Où a-t-on le droit de circuler en trottinette électrique ?

Avoir une trottinette électrique offre plusieurs avantages comme la rapidité de circulation pendant un embouteillage par exemple. En effet, avec une trottinette électrique, vous pourrez circuler sur les trottoirs ou sur les pistes cyclables rendant possible le fait d’esquiver un embouteillage. Toutefois, où peut-on rouler en trottinette électrique ?

Où circuler en trottinette électrique en agglomération ?

Une fois que vous avez fait votre choix de trottinette électrique, pour un déplacement en agglomération, la loi n’approuve que le fait de rouler sur pistes cyclables. Toutefois, il peut arriver que la ville n’en possède pas, donc, pour circuler, le conducteur de l’engin à moteur doit rouler sur :

  • Une route avec une limite de vitesse de 50 km/h ;
  • Sur les trottoirs pour piétons tout en faisant attention à ne pas dépasser la vitesse de 6 km/h ;
  • Sur des zones de route utilisées par des piétons tout en faisant attention à ne pas les gêner.

Dans certains cas, rouler sur les trottoirs pour piétons est interdit si la mairie ne l’a pas autorisé. Si c’est approuvé, le conducteur de trottinette électrique doit brider son engin à moteur en limitant sa vitesse maximale à 6 km par heure. L’autorisation de stationner sur les trottoirs va aussi dépendre de la décision municipale. Si la mairie l’a approuvé, il faut que votre trottinette électrique soit garée de façon à ne pas gêner les piétons.

On peut prendre comme exemple l’agglomération en France. Le fait est que garer sa trottinette électrique sur les trottoirs est interdit par la loi et peut entraîner une amende aux alentours de 49 euros. De plus, vous allez payer les frais de fourrière de votre trottinette électrique une fois qu’elle est saisie. Toutefois, le fait de rouler sur voiries privées n’est pas puni par la loi sauf si le propriétaire de la résidence privée qui l’utilise l’interdit.

Les règles à respecter pour circuler en toute légalité avec une trottinette électrique en agglomération

homme conduisant une trottinette électrique

Pour éviter de prendre une amende lors d’un déplacement en agglomération en utilisant votre trottinette électrique avec siège ou sans, il faut respecter certaines règles qui sont à la fois imposées par la loi et par votre assureur :

  • Le conducteur de la trottinette électrique doit avoir au moins 12 ans ;
  • Le conducteur doit être le seul à bord de l’engin à moteur lors de la circulation sur route ;
  • La vitesse maximale approuvée pour circuler sur route cyclable ou sur une route classique est de 25 km par heure ;
  • Le port d’accessoire et équipement rétroréfléchissant est obligatoire surtout si vous conduisez la nuit ;
  • La trottinette électrique doit être équipée de frein, de feux situés à l’avant et à l’arrière ainsi qu’un avertisseur sonore.

Pour suivre la réglementation imposée par la loi, le propriétaire de la trottinette électrique doit souscrire à une assurance tiers (responsabilité civile). Adhérer à cette assurance peut protéger le conducteur en cas d’accident (blesser un piéton sur un trottoir) ou de dommages sur le véhicule d’autrui. Dans le cas où vous loueriez une trottinette électrique, vous devez vérifier les garanties d’assurance comprises dans le contrat de location du véhicule.

Où rouler en trottinette électrique en dehors d’une zone d’agglomération ?

Si vous voulez circuler en dehors de la ville, la loi n’approuve le déplacement sur une trottinette électrique que sur une route cyclable ou encore sur les voies à communication autonome :

  • Une zone de circulation indépendante de la route principale ;
  • Des chemins situés sur une résidence ou une propriété privée ;
  • Une route réservée au déplacement des piétons ou des véhicules qui ne sont pas équipés de moteurs comme un vélo, une trottinette classique, etc.

Comme pour une circulation dans une zone d’agglomération, conduire une trottinette électrique sur un trottoir pour piéton n’est autorisé que si la mairie l’approuve. De même pour le stationnement sur les trottoirs, vous ne pourrez garer votre trottinette électrique que si la mairie l’autorise.

Néanmoins, si vous voulez conduire votre trottinette électrique sur une route dont la vitesse maximale autorisée dépasse les 50 km par heure, ce sont les agents de circulation qui vont prendre en charge la réglementation sur route.

Ainsi, en suivant la réglementation régie par la loi et la mairie, vous pourrez circuler en toute légalité en usant de votre trottinette électrique.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page