Reprise du travail maman

Jeune maman : comment se préparer pour la reprise du travail ?

Une jeune maman éprouvera toujours des difficultés à reprendre le travail après la naissance du bébé. L’angoisse de la séparation, la rentrée à la crèche, la fatigue, etc. Tous ces facteurs ne seront pas sans effets. Comment retrouver ses repères professionnels ? Quelles sont les astuces pour regagner le chemin du bureau sans trop de stress ? Dans ce guide, nous vous donnons tous les conseils pour bien préparer la reprise du travail.

Trouver une crèche qui se trouve à proximité de votre lieu de travail

La reprise du travail se prépare bien avant l’accouchement. La première étape que vous devez faire pour préparer votre nouvelle vie de maman, c’est la recherche de l’établissement de garde. Pour vous faciliter la vie, optez pour la crèche d’entreprise, si votre société en dispose. Ces institutions peuvent accueillir des enfants de 2 mois à 3 ans.

L’avantage de ce mode de garde, c’est que vous serez tout près de votre bébé. En règle générale, ces crèches se trouvent non loin de l’entreprise. Ainsi, vous et votre chérubin pourriez avoir le même emploi du temps. De surcroît, en cas de souci, les auxiliaires de la crèche ne manqueront pas de vous signaler.

Habituer votre enfant à son nouvel environnement

Une fois que vous avez choisi l’établissement où vous allez mettre votre enfant pendant que vous serez au travail, vous devez habituer le chérubin à cet endroit. Pour ce faire, deux ou trois semaines avant la rentrée, fréquentez les lieux. Laissez l’enfant observer les salles, la cour, les jouets, etc.

Durant les deux ou trois premiers jours, vous pouvez rester là-bas pendant une heure. Les jours qui suivent, pendant deux heures. Votre objectif est clair : l'habituer au lieu et aux professionnels de la petite enfance.

Si vous avez réussi à avoir une place au sein de la crèche d’entreprise, ce sera aussi, pour vous, l’occasion de vous refamiliariser avec votre bureau.

Reprenez doucement le travail

Après le congé de maternité, il faut y aller doucement. Vous ne pouvez pas immédiatement postuler pour un nouveau poste ou faire des dizaines d’heures supplémentaires pour faire aboutir un projet d’envergure. Au début, vous pouvez commencer par des demi-journées. Du moins, c’est l’idéal pour la première ou les deux premières semaines. Parlez-en à votre supérieur hiérarchique.

Si votre organisation professionnelle le permet, vous pourriez, avec votre bébé, vous retrouver vers 13 heures et n’être séparé que 4 ou 5 heures par jour. Cela lui laisse le temps aussi de s’adapter au système d’accueil collectif.

D’ailleurs, beaucoup d'entreprises préconisent la reprise progressive du travail. Si votre secteur d’activité vous permet de faire du télétravail, vous pourriez aussi envisager de le faire durant les premières semaines.

Préparez-vous mentalement

L’angoisse de la séparation est dure. C’est valable aussi bien pour le bébé que pour la maman. Pour que la reprise du travail ne soit pas un choc pour les deux, il faut se préparer mentalement. Durant les précédents points, nous avons parlé du bébé. Le fait de l’habituer à son nouvel environnement le met en confiance. Et il pourra rapidement s’épanouir avec les autres bébés et les gardiennes de la crèche. Mais qu’en est-il de la maman ? Elle a également besoin d’être préparée mentalement pour être apte à laisser son enfant.

Pour être prête à faire face à la séparation, il faut se préparer dès la naissance du petit. Impliquez le papa autant que possible. Durant la nuit, lorsque le bébé se réveille et pleure, laissez le papa le réconforter. Aussi, permettez-lui de donner le bain et le biberon à l’enfant.

De votre côté, prenez le temps, quelque fois, de sortir pour aller vous détendre (au spa, faire des exercices, faire du shopping, etc.). Pendant ce temps, laissez l’enfant à une autre personne. Ces petites séparations vous permettent de faire confiance aux autres personnes. Si vous restez tout le temps avec votre bébé, la reprise du travail sera réellement difficile. Etant donné que vous n’êtes pas encore capable de faire confiance aux autres pour garder votre enfant.

Enfin bref, la reprise du travail est difficile pour les mamans. Surtout s’il s’agit de leur premier enfant. Néanmoins, on peut tout à fait être une super-maman et avoir une carrière. Si des millions de femmes y arrivent, vous pouvez aussi.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page