règles à connaître pour une location saisonnière

Location saisonnière : les règles à connaître

Une location saisonnière est une activité lucrative pour le loueur qui soumet son logement en location durant une courte durée. En ce moment, beaucoup de locataires décident d’opter pour une location saisonnière pendant les vacances. Cependant, quel que soit le genre de location de vacances, le propriétaire du logement se doit de réglementer son activité. La location saisonnière fait partie des activités professionnelles dans le secteur de l’immobilier. Ainsi, pour travailler dans ce domaine, il est impératif pour le propriétaire de suivre des règles imposées par la loi. Voici les règles à connaître pour une activité de location saisonnière. 

Peut-on appliquer un contrat pour une location saisonnière ?

Pour créer une relation de confiance entre le propriétaire et les locataires, la loi précise que la location saisonnière nécessite une signature de contrat. 

Pour louer un logement, la rédaction d’un contrat de bail est l’une des règles que le propriétaire doit suivre. Rédigé en double exemplaire, le propriétaire et les locataires doivent se mettre d’accord avant de signer ce contrat de bail. Avant la réservation, ce contrat de bail consiste à fournir les informations et les conditions concernant la location et le logement auprès des locataires.

Pour une location saisonnière, un contrat de bail doit contenir :

  • Identité complète du bailleur et du locataire (nom complet, adresse, contact) ;
  • Coordonnés et caractéristiques du logement ; 
  • Durée de la location saisonnière ;
  • Le prix du séjour ;
  • Conditions en cas d’annulation. 

Outre ce contrat de bail, le propriétaire doit fournir un dossier qui contient l’état descriptif des lieux. Pour plus de praticité, il est nécessaire d’envoyer des photos du logement. De plus, il faut mentionner les activités et les sites touristiques disponibles à proximité. La loi exige que le propriétaire inclue des informations véritables sur l’état des lieux. Sinon, en cas de mensonge, le locataire a le droit de porter plainte auprès de l’état et le propriétaire sera sanctionné par la loi. 

A lire : Comment réussir son projet d'investissement locatif

Avant de s’investir dans cette activité, le loueur doit savoir comment se caractérise un contrat de location saisonnière. Voici les caractéristiques d’un contrat de bail pour location saisonnière :

  • Un contrat à courte durée et non renouvelable ;
  • Un contrat qui présente un logement non considéré comme résidence principale ;
  • Un contrat qui anticipe le paiement du loyer et les charges requises.

belle maison pour location saisonnière

Ainsi, la signature d’un contrat de bail est l’une des règles à suivre pour une activité de location saisonnière. 

Est-ce obligatoire d’obtenir une autorisation pour une location saisonnière ?

Selon l’endroit où se trouve le logement à louer, le loueur est obligé de faire une déclaration auprès de la mairie pour autoriser une mise en location saisonnière. Ainsi, il sera au courant des règles et des démarches à suivre pour réglementer son activité.

« Selon la commune, les règles à suivre pour la déclaration d’une location saisonnière peuvent varier. »

En effet, l’hôte peut faire une déclaration de location saisonnière dans la plupart des cas. Cependant, il peut y avoir une exception. Si le logement est considéré comme une résidence principale du locataire, l’hôte n’est plus obligé de faire une déclaration pour la location saisonnière. Une résidence principale est un logement à usage exclusif du locataire pour une durée de moins de 4 mois par an. De ce fait, avec une location saisonnière de résidence principale, le bailleur occupe la maison à une durée de 8 mois pendant l’année et le reste est pour les locataires. 

Dans certaines régions, il est fortement conseillé et recommandé de faire un décret de mise en location saisonnière. Même pour une résidence principale, la loi précise que tout propriétaire de logement à louer en saison doit obligatoirement consulter la mairie pour être réglementé. À Paris et dans les environs, ces règles s’appliquent pour les loueurs qui travaillent dans le secteur de la location saisonnière. En outre, dans une ville où il y a une population plus de 200 000, il faut déclarer l’activité. Sur une décision préfectorale, chaque commune a le droit de demander une proclamation d’activité pour chaque bailleur de location saisonnière.

Pour conclure, une location saisonnière est une activité qui doit suivre les règles imposées par l’État. Ainsi, pour établir une relation de confiance entre le bailleur et le locataire, il est nécessaire d’appliquer un contrat de bail pour une location saisonnière.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page