Gestionnaire de patrimoine

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de patrimoine ?

Longtemps négligé du grand public, le métier de gestionnaire de patrimoine a désormais le vent en poupe. En effet, ce profil est fortement recherché aussi bien par les particuliers que par les cabinets, même en période de crise économique. Dans le présent article, nous vous emmenons dans l’univers de cette profession, en vous donnant un aperçu des tâches, des compétences, et des critères pour identifier un bon gestionnaire de patrimoine.

Description du métier

La gestion de patrimoine ou conseiller en gestion de patrimoine (CGP), est avant tout un processus qui engage deux acteurs que sont le gestionnaire et le client. Il a pour but d’aider le client à rationaliser et atteindre de façon efficace les objectifs qu’il s’est fixés concernant ses finances et son mode de vie. Et pour ce faire, il interagit avec le client pour offrir à ce dernier une assistance impartiale dans l’analyse et l’organisation de ses affaires financières et personnelles. Pour faire simple, la gestion de patrimoine, c’est vous assister dans vos prises de décisions.

Dans l’exercice de ses fonctions, le gestionnaire de patrimoine organise son activité avec les clients autour de trois axes majeurs.

La réalisation d’un bilan patrimonial

Dans un premier temps, le conseiller en gestion de patrimoine effectue un bilan patrimonial et fiscal pour son client dans le but d’évaluer le patrimoine de ce dernier. À cette étape, il tient compte d’un certain nombre de critères tels que :

  • votre situation professionnelle (emploi actuel, salaire, perspectives de carrière, etc.) ;
  • votre situation familiale (statut marital, composition du foyer, éventuelles pensions versées, etc.) ;
  • votre situation économique (évaluation des actifs immobiliers et financiers détenus).

Le profilage du client

Cette étape est également d’une importance capitale, car tous les clients n’ont pas les mêmes comportements. Il sera alors question pour le conseiller en gestion de patrimoine de s’intéresser à l’aversion au risque de son client.

Il devra également étudier ses espérances de gains sur plusieurs horizons temporels (court, moyen et long terme).

La gestion du capital

Cette étape représente l’essence même du métier de gestionnaire de patrimoine. Elle se réalise sur la base des informations collectées lors des deux premières étapes.

Selon les attentes de son client, le conseiller en gestion de patrimoine lui adresse des recommandations précises. Il prend le soin de lui expliquer les contraintes juridiques et fiscales de chaque placement, et fait une estimation des gains espérés.

Mais le gestionnaire de patrimoine a aussi pour rôle d’optimiser le patrimoine qui lui est confié sur le long terme. Sa fonction va donc bien au-delà, puisqu’il négocie auprès des diverses institutions, les conditions de réalisation et suit l'exécution des ordres de placement.

Les missions d'un gestionnaire de patrimoine

Comment identifier un bon gestionnaire de patrimoine ?

La fonction de CGP n’est pas à prendre à la légère, car les enjeux sont énormes. Pour arriver à bien remplir ses missions, il doit acquérir des connaissances précises dans des domaines multiples et complexes comme le droit, l'immobilier, l'économie ou la fiscalité. Le gestionnaire de patrimoine est un expert qui propose des investissements sûrs à ses clients et pour ce faire, il doit en effet maîtriser tous les tenants et les aboutissants de son métier.

Les cours du marché, l’actualité économique et financière sont en perpétuelle évolution. Le gestionnaire de patrimoine doit alors mettre à jour de façon fréquente ses connaissances sur les réglementations fiscales, l'évolution de l'immobilier. Par ailleurs, sa culture nécessite une lecture assidue de la presse spécialisée. Un bon esprit d’analyse et de synthèse sera également le bienvenu pour établir un bilan patrimonial. L’honorabilité professionnelle est également une condition exigée pour exercer cette fonction qui consiste à gérer au mieux l'argent des autres.

En dehors de ses compétences, le gestionnaire de patrimoine doit avoir à son arc une forte capacité d’écoute. Avant de songer à établir un plan de placement, il doit comprendre la situation du client. Mais ce sont surtout les risques auxquels ce dernier s’expose qu'il faut surtout bien appréhender.

Par ailleurs, le diplôme fait également partie des critères déterminants d’un bon conseiller en gestion de patrimoine. Un master dans le domaine de l'économie-gestion, de l'assurance ou de la finance ou un diplôme d'école supérieure de commerce ou de gestion est requis pour exercer en tant que gestionnaire de patrimoine.

Où trouver un gestionnaire de patrimoine ?

Le gestionnaire de patrimoine est généralement salarié d'une banque ou d'une société d'assurances. En fonction des établissements, le CGP est rattaché aux agences locales, ou dépend d'une direction spécialisée.

Il peut également travailler au sein d’un cabinet de gestion de patrimoine ou exercer une activité à son propre compte.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page